Start it @KBC et Telenet Kickstart lancent une campagne pour booster l’entrepreneuriat féminin

Start it @KBC et Telenet Kickstart lancent une campagne pour booster l’entrepreneuriat féminin

Journée nationale de la Femme en Belgique | A la recherche de modèles pour inspirer les fondatrices de start-up et les aider à développer leur entreprise

 

A l’occasion de la Journée nationale de la Femme, célébrée le 11 novembre en Belgique, Start it @KBC lance une nouvelle campagne afin de stimuler l’entrepreneuriat féminin. Le plus grand accélérateur du pays s’associe à Telenet Kickstart et invite entrepreneuses et expertes à se porter candidates comme mentor et/ou membre du jury. « Le manque de personnalités modèles constitue l’un des plus grands obstacles pour les créatrices d’entreprise. Cet appel vise non seulement à augmenter le nombre de start-up ‘féminines’, mais aussi à mieux accompagner et entourer leurs fondatrices pour qu’elles puissent faire évoluer leur start-up. »

Ces dernières années, Start it @KBC a redoublé d’efforts pour dynamiser l’entrepreneuriat féminin. « En tant que partenaire structurel, Telenet Kickstart souhaite prêter main-forte aux initiatives de Start it @KBC », explique Ineke Rampart, Director Corporate Affairs chez Telenet. « Même si nous remarquons que le nombre de créatrices d’entreprise est en augmentation, le monde de l’entrepreneuriat start-up demeure trop souvent très masculin. Près de 4 start-up sur 5 qui appartiennent à la communauté Start it @KBC sont à 100 % masculines. Il faut en faire beaucoup plus et amorcer urgemment un mouvement de rattrapage. »

Durant ces derniers mois, Start it @KBC a mené l’enquête auprès de ces female founders et a organisé une table ronde avec la participation de start-up, d’entrepreneurs confirmés de grandes sociétés et d’investisseurs. Il est ainsi apparu que le manque de personnalités féminines pouvant jouer le rôle de modèles constitue aujourd’hui l’un des plus grands obstacles.

« De nombreuses fondatrices indiquent que l’expérience et les conseils d’entrepreneuses plus aguerries leur apportent beaucoup. Arrivées au bout de leur parcours entrepreneurial, ces femmes peuvent guider les nouvelles venues et attirer leur attention sur les difficultés et les opportunités. De tels modèles sont aujourd’hui trop peu visibles dans les médias ou le débat public, mais aussi au sein de notre propre communauté. Grâce à nos efforts, le jury qui a évalué les start-up lors de notre dernière pitchwave comptait autant d’hommes que de femmes. En revanche, parmi nos mentors, nous n’avons que 14 % de femmes », ajoute Anna Thomlinson, Managing Director chez Start it @KBC.

Une campagne pour attirer les mentors et les membres du jury

Ce 11 novembre, Journée nationale de la Femme en Belgique, Start it @KBC lancera une action visant les entrepreneuses, les expertes et les collaboratrices d’entreprise.

L’accélérateur veut les inviter à se porter candidates comme mentor ou membre du jury. Après une campagne bien visible sur les réseaux sociaux, un séminaire en ligne permettra à des femmes mentors de venir apporter leur témoignage. Les candidates pourront aussi poser toutes leurs questions. Start it @KBC a demandé à tous ses partenaires stratégiques de déléguer au moins trois femmes qui officieront comme mentor et/ou membre du jury.

Start it @KBC a également rédigé des offres d’emploi qui définissent clairement le rôle de mentor ou de membre du jury au sein de la communauté. « Nous constatons que de très nombreuses femmes bénéficient de toute l’expérience et des qualités nécessaires pour être de fantastiques mentors. Elles sont juste réticentes à l’idée de se jeter à l’eau », poursuit Anna Thomlinson. « Elles craignent que ce mentorat ne prenne une trop grande part de leur temps, dans une vie déjà particulièrement chargée. Nous voulons donc les informer, au préalable et le plus clairement possible, de ce qu’on attend d’elles, des efforts à fournir et de ce qu’elles peuvent espérer en retour. »

Unir les forces

Start it @KBC a rassemblé les conclusions et les idées issues de l’enquête et de la table ronde dans un livre blanc très complet. L’accélérateur travaillera dans les prochaines semaines et les prochains mois à une série de recommandations.

Avec ce livre blanc, Start it @KBC veut en outre s’adresser à d’autres organisations et entreprises afin d’unir les forces. « Nous avons un rôle social et économique à jouer en tant que plus grand accélérateur du pays », souligne Lode Uytterschaut, fondateur de Start it @KBC. « Seuls, nous ne pourrons toutefois pas booster l’entrepreneuriat féminin. Lors de notre enquête, 6 fondatrices sur 10 ont indiqué qu’elles avaient un jour été confrontées à la discrimination. Il s’agit d’un problème social et d’un défi que nous devons relever tous ensemble. Start it @KBC veut donc réunir les acteurs qui, aujourd’hui déjà, agissent activement dans le but de convaincre les femmes de franchir le pas de l’entrepreneuriat. »

Contactez-nous
Saar Dietvorst Content Cats
Saar Dietvorst Content Cats